Observatoire des territoires franciliens

Densité de haies dans les communes agricoles 2008

  • Publié le: jeudi 02 mars 2017
  • Densité de haies et de ripisylves dans les communes agricoles en 2008. Un seuil de 15% de terres agricoles minimum a été retenu pour considérer une commune comme agricole : l’indicateur n’est pas mesuré pour les autres communes. La densité est exprimée en mètre linéaire par hectare (m/ha). La valeur -1 dans le tableau de données désigne une commune non agricole.

    Véritable infrastructure agroécologique, les réseaux de haies et de ripisylves jouent un rôle important pour le maintien de la biodiversité, en offrant des zones de refuge, de migration, d'alimentation et de reproduction pour la faune. Ils contribuent aussi à la protection des sols et de l'eau en limitant la vitesse des ruissellements, piégeant les particules, favorisant l'infiltration des eaux de ruissellement et le développement de la faune auxiliaire contribuant à la réduction de la pression de certains organismes ravageurs des cultures.

    Sources: ECOLINE IAU-îdf/Natureparif 2008

Documents

Documents Natureparif en libre téléchargement

Objectif zéro pesticide en Île-de-France (2016) Télécharger
  • Description:

    Les pesticides (désherbants, insecticides, fongicides…) figurent parmi les principales causes de perte de la biodiversité en Ile-de-France, et si la responsabilité incombe en grande partie à l’agriculture intensive, les collectivités, les entreprises et les particuliers utilisent ces produits, ce qui a un impact certain sur l’environnement et sur la santé humaine.

    La cartographie de l’objectif « zéro pesticide » établie par Natureparif a pour but de valoriser les collectivités territoriales franciliennes qui se sont engagées dans une démarche de progrès : réduction, voire arrêt total ou partiel de l’usage des pesticides sur les espaces dont elles ont la responsabilité directe (via les services techniques) ou indirecte (sous-traitance à des prestataires de service).

    Quatre niveaux de pratiques sont identifiés, grâce à un questionnaire renseignés par les collectivités :

    • L’usage considéré comme habituel (dans le respect du cadre réglementaire)
    • La réduction engagée (plan de désherbage, arrêt sur la voirie et/ou les espaces verts…)
    • Zéro pesticide sauf sur quelques espaces à contraintes particulières (cimetières, terrains d’honneur de sport, jardins historiques…)
    • Zéro pesticide total

    Cette cartographie des pratiques est établie à partir des informations déclarées par les collectivités auprès de Natureparif ou de l’un de ses partenaires.

Guide de lecture du SRCE Télécharger
  • Description:
     
    Guide de lecture SRCE
    Le volume des documents, la quantité et la nature des informations peuvent constituer un obstacle à la compréhension et au bon usage du schéma. D’autant plus que pour des raisons pratiques et de coût, il en a été privilégié une diffusion électronique. Ce guide de lecture a pour objectif d’accompagner les acteurs du territoire à travers les éléments de cartographie et du plan d’action du SRCE et de leur permettre de mieux appréhender l’articulation des différents éléments du schéma. En outre, certains enjeux identifiés méritent d’être reliés directement à une ou plusieurs actions et illustrés par des exemples.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
Liste rouge régionale des odonates Télécharger
  • Description:

    SRCE_IDF En examinant les libellules recensées dans la région, c’est la première fois que la démarche d’élaboration des Listes rouges d’Île-de-France s’intéresse au vaste monde des insectes et particulièrement à ceux qui se développent dans les milieux aquatiques.

    Ce travail de synthèse a été réalisé en appliquant la méthodologie officielle établie par l’UICN et constitue une nouvelle référence standardisée reconnue internationalement. Cette Liste rouge a été pilotée conjointement par l’Office pour les insectes et leur environnement et la Société française d’Odonatologie dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan national d’actions en faveur des Odonates. Un groupe d’une douzaine d’experts régionaux s’est passionné bénévolement pour cet exercice d’évaluation. Ainsi, plus de 28 800 données d’observation issues des témoignages naturalistes de 303 contributeurs, compilés depuis le début des années 1980 dans une base informatisée, ont été analysées.

    Au total, sur les 58 espèces ayant été observées en Île-de-France sur la période 1992-2012, une est déjà considérée comme « régionalement éteinte » (2 %), treize sont considérées comme menacées (19 %) et huit ont été évaluées comme « quasi-menacées » (14 %).

    La destruction et la dégradation des zones humides induites par l’urbanisation et l’intensification des pratiques agricoles constituent les principales causes de disparition des libellules. La disparition et la raréfaction des libellules franciliennes est caractéristique des atteintes portées aux écosystèmes aquatiques de la région. Malgré ces pressions toujours grandissantes, l’Île-de-France possède des atouts importants en matière de conservation des zones humides et ainsi doit pouvoir se mobiliser pour préserver ses populations de libellules menacées.

    Ainsi à titre d’exemples, grâce à cette Liste rouge, la Leucorrhine à large queue classée « vulnérable » et l’Agrion joli classé « en danger » peuvent être désormais considérés comme des ambassadeurs des zones humides qu’il convient de choyer et de prendre en compte dans la mise en œuvre des politiques d’aménagement durable du territoire.

Etat des connaissances des mammiferes non volants Télécharger
  • Description:

    SRCE_IDF Les mammifères sont des animaux familiers de tous et peuplent notre imaginaire : difficiles à observer, nocturnes, furtifs, ils sont les joyaux cachés des forêts de la région. Chacun connaît le Hérisson, mais l’observer marcher à l’abri d’une haie la nuit fait partie des instants qui nous restent en mémoire, tout comme la traversée furtive d’une Martre devant les phares au détour d’une route forestière, la rencontre nez à nez avec un chevreuil ou l’observation d’une famille de renards en train de jouer. Pourtant, malgré cela, aucune compilation des connaissances sur la répartition ces espèces n’avait eu lieu en Île-de-France depuis 30 ans ! Natureparif publie ainsi un état des lieux des connaissances relatives aux mammifères non volants d’Île-de-France

     

     

     

Prendre en compte le SRCE dans les doc. d’urba. Télécharger
  • Description:

    Prendre en compte le SRCE francilien dans les documents d’urbanismeSRCE_IDF

    L’objectif de ce guide pratique est de donner aux collectivités des recommandations pour intégrer au mieux dans les PLU et les SCoT les objectifs du SRCE francilien et des exemples concret d’application.

    Les bureaux d’études qui accompagnent les communes et intercommunalités dans l’élaboration de leurs documents d’urbanisme pourront l’utiliser pour diagnostiquer au mieux le territoire dans le cadre de l’évaluation environnementale du rapport de présentation et proposer les études complémentaires à réaliser ainsi que les outils règlementaires à appliquer.

     

     

SRCE 2013 : Tome IV Télécharger
  • Description:

    Tome IV : Rapport environnementalSRCE_IDF

    Le Tome IV du SRCE d’Île-de-France comprend le rapport environnemental prévu par le décret n°2012-616 du 2 mai 2012.

     

     

     

     

     

     

     

SRCE 2013 : Tome III Télécharger
  • Description:

    T ome III :   Atlas cartographique

    Le tome III du SRCE d’Île-de-France « Atlas cartographique » contient :SRCE_IDF

    - une cartographie des éléments de la trame verte et bleue régionale, au 1 : 100 000, et son mode d’emploi ;

    - une cartographie des objectifs de préservation et de restauration de la trame verte et bleue, au 1 : 100 000, et son mode d’emploi ;

    - une cartographie de la trame verte et bleue des départements de Paris et de la petite couronne, au 1 : 75 000 ;

    - l’ensemble des cartes thématique régionales, à l’échelle du 1 : 550 000, destiné à illustrer l’analyse des composantes et des enjeux, ainsi que le plan d’action ;

    - les cartes « orientations d’intervention » du schéma environnemental des berges des voies navigables de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme, au 1 : 25 000

SRCE 2013 : Tome II Télécharger
  • Description:

    Tome II : Enjeux Et Plan D’action

    Le Tome II du SRCE d’Île-de-France « Enjeux et plan d’action » contient :SRCE_IDF

    - le diagnostic du territoire régional et une présentation des enjeux relatifs à la préservation et à la remise en bon état des continuités écologiques à l’échelle régionale en application des dispositions du huitième alinéa de l’article L. 371-3 du code de l’environnement ;

    - le plan d’action stratégique ;

    - un dispositif de suivi et d’évaluation.